Projet Cumulus

Notre histoire

C’est en 1995, à la suite d’une concertation du milieu lachinois et de l’analyse des besoins du milieu, que l’organisme Cumulus fut fondé. Dès son entrée en scène, les actions menées par les intervenants de Cumulus furent appréciées et reconnues. Rapidement le rayonnement de Cumulus s’est étendu dans la communauté

À nos débuts, les interventions de Cumulus s’avéraient être à titre de prévention universelle uniquement, c’est-à-dire, que nous offrions des ateliers de prévention aux jeunes de la sixième année du primaire et du premier secondaire et ce, dans trois écoles primaires et une école secondaire. Dès l’année suivante, nous étions présents dans 13 écoles primaires et 3 écoles secondaires. Nous avons débuté nos interventions personnalisées auprès des jeunes « vulnérables » à notre troisième année d’existence. Depuis, Cumulus ne cesse de grandir afin de mieux répondre aux besoins des jeunes. À ce jour, Cumulus intervient dans plus de 70 milieux par année dans plusieurs secteurs de l’ile de Montréal.

Naissance de l’organisme Cumulus

  • Début des activités dans les écoles
  • Appui de la maison des jeunes l’escalier de Lachine inc. pour l’obtention de la première subvention.
  • Première subvention de la direction de la santé publique de Montréal.
  • Des services de prévention sont offert à plus de 26 écoles primaires, 7 écoles secondaires et 6 camps de jour.
  • Première entente de service avec une école soit l’école secondaire Cavelier-De –Lasalle.

L’équipe de l’organisme s’agrandit.

  • Développement des ateliers« Aphrodite et Dionysos » ainsi que « Après-bal» offert aux élèves de 4ième et 5ième
  • L’organisme offre officiellement ses services d’ateliers dès la sixième année du primaire pour poursuivre jusqu’en 5ième

Des services sont offerts à plus de 38 écoles secondaires et 13 centres ou organismes pour jeunes adultes

  • 8 écoles bénéficient d’un(e) intervenant(e) pour faire de la prévention personnalisée auprès des jeunes.
  • Développement du programme « Débat légalisation ».
  • Développement du programme « La maison des drogues» qui vise les élèves de 1ière
  • Développement du projet « Santé mentale et toxicomanie» avec le groupe d’entraide Lachine (2ans).

Développement des formations suivantes

  • Cycle de la violence, Cycle de l’assuétude et femmes victimes de violence et intervention en toxicomanie, qui s’adresse aux intervenantes.
  • Des services offerts à plus de 35 écoles primaires, 23 écoles secondaires et 14 centres ou organismes pour jeunes adules.
  • Développement du projet « exploration passion».

L’organisme offre des services de prévention dans les centres de formation professionnel.

  • Développement du travail de milieu.
  • Premier partenariat avec le CIUSS de l’ouest de l’Île pour le projet de prévention des jeux de hasard et d’agent.
  • Partenariat avec la Fédération des maison d’hébergements pour femmes dans le cadre du projet financé par Condition féminine Canada : « Collaborer pour mieux intervenir : créer des ponts et outiller les milieux pour accompagner les femmes violentées vivant de multiples problématiques sociales».
  • Dans le cadre du 8ième congrès international des recherches féministes de la francophonie (CIRFF), L’organisme se rend à Paris pour aborder les enjeux actuels pour la pratique de l’intervention féministe au Québec auprès des femmes consommatrices.

Dépôt du projet collectif, en collaboration avec cinq organismes communautaires.